coin lecture: Chronique lunaires tome 1 : Cinder

Publié le par ynomra

bonjour bonjour

 

voici mon dernier livre en date, j'ai commençais la série les chroniques lunaires :)

 

 

 

résumé:

 

Les humains et les androids se pressent dans les rues bruyantes de la Nouvelle-Pékin. Une peste mortelle ravage la population. Depuis la lune, un peuple sans pitié observe la situation, en attendant de passer à l’attaque… Personne ne sait que le sort de la Terre ne dépend que d’une seule fille… Cinder est un cyborg, une mécanicienne très douée. Citoyenne de seconde classe, elle a un passé mystérieux, et vit avec ses désagréables belle-mère et belles-sœurs. Sa rencontre avec le prince Kai va la précipiter au cœur d’une lutte intergalactique. Partagée entre le devoir et la liberté, la loyauté et la trahison, elle doit découvrir les secrets de son passé, afin de protéger l’avenir de son monde.

 

mon avis personnel:

 

Le conte de cendrillon retravaillé, on se retrouve avec notre Cinder: Cendre, dans le futur, après la 4eme guerre mondiale, en Asie. 

Cinder est une cyborg, pupille d'une belle-mère affreuse et de deux demi- sœur, une gentille et une méchante.  

Elle rencontre le prince, futur empereur, qui s'entiche d'elle, mais elle est une cyborg, lui ne le sait pas, et les cyborgs sont des rebuts, des non-humains… de plus elle apprend qu'elle est Lunaire. Car la lune a son peuple, peuple doté de pouvoir magique, qui manipule l'esprit et a sa tête la reine Levana. 

Pour ceux qui connaisse le Disney, oublié, on est vraiment dans le conte original, plus dur, plus réaliste que Disney. On a aussi un mélange avec d'autre conte, comme celui de la méchante reine dans Blanche neige, qui est Levena, et pour les fan de Once upon a time, une bonne similitude dans le récit, au niveau des caractères des personnages principaux, notamment sur la méchante reine. 

 

C'était un paris osé d'écrire encore un conte sur Cendrillon, mais le remaniement en valait la peine, car ce n'est pas du copier coller, le coté futuriste, cybernétique, nous en fait oublier ce coté conte, et nous donne vraiment une autre histoire. Ce n'est pas un conte de fée loin de là, plus une dystopie, style Divergente. 

 

Même si on retrouve notre marraine la fée avec le Dr Earland, la citrouille avec la voiture orange, les petites souris grâce à Iko. C'était intriguant de voir comment l'auteur allé nous placer les éléments cruciaux dans ce contexte futuriste, d'attendre ces phases clés pour retrouver le conte.  

 

Par contre le fait que ca se passe en Asie, donne un tout autre impact à l'histoire, notamment sur les lieux, le style vestimentaire, les coutumes asiatique, de manger avec des baguettes, les kimonos, le style du palais impériale, les broderies sur les uniformes. Ce côté asiatique, apporte un plus et nous perd également dans l'imaginaire, et heureusement l'auteur détail ce qu'il faut pour planter le paysage, et nous ramener dans la communauté asiatique. Car au final on peut vite faire l'amalgame entre Cendrillon et Mulan. 

 

La fin se termine sans happy end (on est dans le futur les happy end n'existe plus?) et j'espère savoir comment tout ceci se finira. 

Publié dans coin lecture

Commenter cet article