coin lecture: je l'aimais de Anna Gavalda

Publié le par ynomra

bonjour

 

voici une de mes dernière lecture, dans ma bibliothèque

 

 

résumé:

 

À soixante-cinq ans, il est à l'âge des bilans. Elle en a moitié moins et rumine son chagrin. Celui d'avoir été plantée là avec ses deux filles par un mari volage parti pour une "femme moins usée."

A priori, Pierre et Chloé n'ont pas grand chose à partager. Il en décide pourtant autrement, emmenant sa belle-fille sur un coup de tête pour quelques jours à la campagne. Au fil d'un long dialogue, ils vont peu à peu se livrer.

Tombe alors le masque du "vieux con" autoritaire et hautain attribué un peu hâtivement par Chloé à son beau-père. L'homme renfermé aux jugements définitifs révèle une blessure et une sensibilité à fleur de peau, tandis que la jeune femme pleine de vie reprend le dessus sur l'épouse éplorée.

"On biaise, on s'arrange, on a notre petite lâcheté dans les pattes comme un animal familier. On la caresse, on la dresse, on s'y attache. C'est la vie. Il y a les courageux et puis ceux qui s'accommodent. C'est tellement moins fatigant de s'accommoder..."
A-t-on le droit de tout quitter, femme et enfants, simplement parce que l'on se rend compte - un peu tard - que l'on s'est peut-être trompé? Adrien est parti. Chloé et leurs deux filles sont sous le choc. Le père d'Adrien apporte à la jeune femme son réconfort. A sa manière: plutôt que d'accabler son fils, il semble lui porter une certaine admiration. Son geste est égoïste, certes, mais courageux. Lui n'en a pas été capable. Tout au long d'une émouvante confidence, il raconte à sa belle-fille comment, jadis, en voulant lâchement préserver sa vie, il a tout gâché. 

 

mon avis personnel:

 

 

Un dialogue entre un beau père et sa belle fille à huit clos.

Après que son mari soit partit, Chloé se retrouve avec ses deux filles et son beau père. Là, après quelques jours va venir des révélations, d'un homme dur et effacé, mais qui l'estime beaucoup au point de lui parler de son aventure et de ses faiblesses.

Ce roman nous pose une colle sur le fait de savoir être heureux, de se demander s'il faut tout faire pour l'être au point de faire souffrir son monde.

Un livre sympathique, remplis d'émotions, d'amour perdu, d'amour bafoué, de vie.

Publié dans coin lecture

Commenter cet article