roman: quand le silence prend la parole (partie 12 fin)

Publié le par ynomra

bonjour bonjour

un très long week end en famille sa fait du bien

c'est derniers temps j'ai reçu beaucoup de produits a tester je vous en parle bientot

aujourd'hui d'abord je souhaite la bienvenue a deux nouveaux membres dans ma communauté

http://flowerlovedelice-blog.over-blog.com/

http://beauterflyagency.over-blog.com/

et la fin de mon roman :) merci beaucoup de m'avoir lu et suivie, de m'avoir encouragé tout du long et d'avoir aimer mon héroïne :)

merci a tous

et pleins de bisous

 

32

Une question me vient : cette publicité n’ai jamais apparut ?

Annabelle m’expliqua qu’elle était en ce moment en cours de finition. Je fus étonnée sur le moment. Pourquoi me demandait-elle mon aide ?

Notre jeune fille me dit que son projet n’étais pas encore terminé, Luc DIMER le journaliste lui avait montré l’article que j’avais écris sur TOULIER Élisa. Annabelle trouva des similitudes entre l’histoire qu’avais vécu Élisa et la sienne.

Il faut que je vous dise pourquoi j’ai écrit l’histoire de mademoiselle TOULIER. C’est pour que la France connaisse son parcourt et puisse l’aider dans ces recherches contre la mucoviscidose.

Notre jeune fille m’expliqua qu’elle voulait que tous puisse connaitre le désarroi des personnes sourdes et muettes, et comment avec l’aide de Victor, Luc et Alex elle avait pu mettre au point ce projet. C’est la raison pour laquelle, elle m’avait contacté.

Luc lui avait donné mes coordonnées par l’intermédiaire de mon journal, ce qui me fit rire car DIMER avait sans doute du faire des pieds et des mains pour avoir mon numéro de mobile. J’avais explicitement demandé de ne jamais le fournir sauf en cas d’urgence. Le directeur ou ma secrétaire avait jugé le cas de notre jeune demoiselle très touchant et assez urgent, il faudra que je pense à les remercier.

Donc si je comprends bien vous voulez que toutes la France soit au courant de votre projet ?

« C exactmt sa ! ».

Le centre était déjà pourvu en mobile grâce au directeur de la SGTM. Seulement, elle voulait que toutes les personnes malentendantes puissent en posséder un.

Maintenant vous allez sans doute vous demandez, pourquoi seulement les personnes malentendantes et sourdes pouvait l’avoir gratuitement ? La raison est simple : les coûts !

Nous pouvons tous nous procurer un mobile dans n’importe qu’elle téléphonie mobile. Seulement comment une personne muette expliquera t’elle qu’elle souhaite communiquer ?

Je suis même sûr que vous-même au début de ce livre vous vous posiez la question ?

Les personnes malentendantes doivent souvent avoir une tierce personne pour les aider à communiquer, où vivre dans un centre, ce qui n’est pas gratuit. Leur venir en aide, seulement en achetant notre forfait habituel n’est point difficile, n’est ce pas ?

À la fin de cette journée passée avec Annabelle, je la remerciai et lui promis de publier son histoire le jour où la publicité serait diffuser. Notre jeune fille voulait que tous soient prévenus au même instant. Autant les personnes qui regardent la télévision, que celle qui lisent les journaux, où regardes les affiches publicitaires sur les panneaux aux bords des routes.

Avant de partir je lui demandai des nouvelles de Florent.

33

Qu’est-il devenu ?

Notre jeune fille eut le regard sombre a ce moment, elle m’expliqua que son état de santé c’était aggravé, qu’il était décédé il y a six mois à peine, elle apprit la nouvelle et n’avait toujours pas réussit à faire son deuil.

Mais elle était déterminée. Quoi qu’il arrive son projet verrait le jour, pour son grand-père qui l’avait considérée comme une petite fille ordinaire, pour Florent qui avait était l’origine de son idée et avec qui elle avait appris à fournir de l’aide aux autres, à ne pas être égoïste. Aussi pour elle, pour se prouver que malgré tous les handicapes du monde, elle était une fille comme les autres.

Après l’avoir salué, je partie de ce centre, entra dans ma petite voiture verte, démarra et direction mon chez-moi. En chemin, je me remémorai cette semaine passée avec Annabelle, ce nouveau langage que j’appris. Ce nouveau son que j’avais toujours dû mal à supporter : le silence.

Il est vrai que je n’ai jamais pu l’entendre. Je suis une fille qui a vécu dans une famille nombreuse et que j’ai besoin d’entendre du bruit pour vivre. Je me souviens de mon professeur qui m’avait dit un jour, qu’il corrigeait les copies des élèves dans un bar. Le bruit l’aidait à se concentrer.

Je suis pareil ! C’est pour sa quand rentrant dans mon appartement, j’allumai la télévision, la radio et je m’installai à mon ordinateur portable où j’écrivis ces premier mot :

Vous avez un message !

 

FIN

 

Remerciement à Yann.

C’est exactement çà !

Publié dans roman

Commenter cet article

AUDOLY-NOURIAN 16/06/2012 16:03


j'ai marqué talon j'ai voulu dire talent pardon biz MA

ynomra 20/06/2012 11:57



t'inquiète :) bisous 



scrapisa 14/06/2012 17:23


C'est très beau j'ai adorée !


Tu as du talent ,tu devrais en refaire un !


Bisous ma belle


ton Isa

ynomra 16/06/2012 15:10



très bon samedi bisous 



mentale 31/05/2012 20:57


Je passe te faire une grosse bise du jour, mon frère va mieux.


Coucou étoilé:


ps: vidéos à voir, merci

ynomra 16/06/2012 15:01



très bon samedi bisous 



AUDOLY-NOURIAN 30/05/2012 16:29


c'est très beau j'ai adoré bravo pour ton talon bisous MA

ynomra 16/06/2012 15:01



très bon samedi bisous 



rené 30/05/2012 03:41


Bonjour


Je te souhaite un très bon mercredi


Nos amitiés bises


René

ynomra 16/06/2012 15:00



très bon samedi bisous