Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

161 articles avec coin lecture

coin lecture: Quand on n'a que l'amour par Nick Alexander

Publié le par ynomra

bonsoir

 

merci à Netgalley et aux éditions Amazon publishing France de m'avoir permise de découvrir ce roman

 

 

résumé:

 

Catherine était le grand amour de la vie de Sean. À sa disparition, elle lui a laissé une boîte remplie d’enveloppes, contenant chacune une photo et une cassette.

Ce sont des messages que Catherine a enregistrés peu avant sa mort : des souvenirs de leur couple mais aussi des pensées et des secrets qu’elle n’avait jamais partagés avec son mari. À mesure que Sean les écoute, il est de plus en plus mal à l’aise : sa femme a beau avoir choisi chacun de ses mots avec amour, ils sont aussi douloureux d’honnêteté – parfois douloureux tout court. De révélation en révélation, les certitudes de Sean vacillent : et s’il se trompait sur leur histoire et ce qu’il pensait être leur passé commun ?

Cependant, il ne peut s’empêcher d’espérer que les cassettes lui apporteront enfin la réponse à la question qu’il n’a jamais osé poser. Le destin existe-t-il vraiment ? Et si oui, Catherine et lui étaient-ils faits pour s’aimer ?

 

mon avis personnel:

 

 

Mon premier roman de cet auteur, merci à Amazon de m'avoir permise de le découvrir.

Un roman qui dès les premières lignes nous met dans un concept difficile, un enterrement, celui de l'héroïne de ce livre Catherine, où n'y découvre Sean son mari, Avril sa fille, et Maggie sa meilleure amie.

Le livre se divisé en trois parties, les photos, les cassettes et la vie de Sean après sa mort.

Car Catherine a laissé à son mari, une boîte, qui contient 29 photos et cassettes audio, pour que pendant 29 semaines elle puisse continuer de l'accompagner dans son processus de deuil, et qu'elle ne devienne pas un idéal, un goût de vie inachevée par son absence.

Elle va lui faire beaucoup de bonnes et mauvaises révélations, qui mettront Sean dans le doute: connaissait il vraiment sa femme ? Se connaît on vraiment ?

Un roman sympathique, un peu dans l'air du temps avec ces histoires de cassettes comme "13 reason why". Il se laisse facilement lire, même si le déroulement est assez téléphoner.

Publié dans coin lecture

Partager cet article

Repost0

coin lecture: so long ,Alice de Constance Dufort

Publié le par ynomra

bonsoir

 

merci à Netgalley et aux éditions Nouvelle bibliothèque de m’avoir permise de découvrir ce roman

 

 

résumé:

 

New York dans les années 2010. Alice cherche son frère dans Manhattan, rivée à son lecteur MP3. Il ne lui reste que cela de sa vie d’avant : la playlist de son frère Jeff. Ça, et l’arrogance de ses 14 ans.

Jefferson est ici. Elle le trouvera ! Quitte à dormir dans Central Park au cœur de l’automne.

Une rencontre aussi fortuite que désagréable va pourtant bouleverser le déroulement de sa mission.

Mais qui est cette vieille harpie endimanchée au chat teigneux, gesticulant devant le chapelier fou de bronze? Et cet étrange majordome qui la talonne, Alice est persuadée de le connaître…

 

mon avis personnel:

 

Un roman qui nous plonge dans les fantasques D'un Alice au pays des merveilles à notre époque.

On y retrouve une jeune fille métisse, Alice, qui recherche ardemment son frère Jeff dans les méandres de New York. Comme Alice qui tombe dans le terrier du lapin blanc, elle va rencontrer une étrange dame et son majordome, comme la méchante reine et le lapin son valet. Ils vont conduire notre Alice dans un labyrinthe du passé, où elle devra découvrir certaines vérités pour s'en sortir, grandir.

Car cette jeune demoiselle, je ne l'ai pas aimé au départ. Butée, orgueilleuse, méchante envers les autres, je n'avais qu'une envie lui dire que c'était elle qui avait cherché ces situations, qu'il ne fallait pas s'en plaindre. Mais tout au long du livre on decouvre son évolution, elle grandit et s'affirme, elle n'est plus une ado en crise, mais devient maître d'elle même. 

Une jolie histoire bien ficelé, avec des personnages attachants. 

Publié dans coin lecture

Partager cet article

Repost0

coin lecture: Betty, l'année de tous les miracles par Renaud Lhardy

Publié le par ynomra

bonjour

 

merci à netgalley et aux éditions Hachette romans de m'avoir permise de découvrir ce roman

 

 

 

résumé:

 

Il y a trois choses que Betty, 14 ans et toutes ses dents, aime faire dans la vie. Bien entendu, passer du temps avec sa famille. Deuxièmement, écrire et chanter des chansons  ! Enfin, rêver de… Polo7. Lui, c’est LE Youtubeur à connaître à Sète  ! Avec une chaîne cumulant un million d’abonnés, un sourire ravageur et des yeux captivants, il fait chavirer son petit cœur. Certes, il a 18 ans (et semble s’intéresser davantage à sa sœur aînée qu’à elle)… mais ce n’est pas interdit de rêver, si  ?
Tout bascule quand elle remporte un concours de chant. À elle, les cours de musique, les enregistrements en studio et la notoriété  ! Elle fait même de nouvelles rencontres et Polo7se met à lui tourner autour  ! Betty ne sait carrément plus où donner de la tête. Plus que jamais, elle doit reconnaître qui sont ses vrais amis… Mais y a-t-il une recette miracle pour réaliser ses rêves sans perdre de vue l’essentiel  ?

 

mon avis personnel:

 

 

Grande fan de la série de Demain nous appartient, je ne pouvais pas laisser passer ce livre.

On y découvre plus de détail sur le personnage de Betty, que l'on voit rarement, et c'est agréable de découvrir son année avec le chant, ses amis, ses amours.

J'ai été surprise de constater qu'Arthur, le fils de la directrice, totalement absent de la série jusqu'à cette année avec un autre acteur, soit un ami intime de Betty, Noor et Judith, alors que maintenant il ne l'ai pas du tout. De plus on fait la connaissance de Victor, absent de la série aussi.

Ce roman est bien car on se retrouve dans l'univers de la série, mais est-il vraiment fidèle au déroulement de la série télévisé ? Après il est inscrit à suivre, on devra sans doute suivre en parallèle les livres.

En tout cas agréablement surprise et j'ai hâte de découvrir la suite.

 

Publié dans coin lecture

Partager cet article

Repost0

coin lecture: Le début de la musique de M.P. Vallas

Publié le par ynomra

bonjour bonjour

 

merci aux éditions Librinova de m'avoir permise de découvrir ce roman de M.P. Vallas

 

vous pouvez découvrir le eBook sur ce lien

 

 

 

résumé:

Depuis maintenant un an, Éléa vit dans l’obscurité. La lumière a disparu sous les bombardements et les tirs incessants. Sans nouvelles de son mari parti combattre sur le front indien, elle ne sort de son appartement que pour travailler… et se rendre au Grand America Shopping Mall, l’école gouvernementale où ses enfants sont placés.

Dans son immeuble, les voisins craignent constamment l’irruption de la milice, car tous ne respectent pas les règles : du concierge qui dissimule son chien à Madame Prillgood qui cache son mari, tout le monde risque gros.

Sans oublier que chaque jour, les forces américaines perdent du terrain, laissant l’ennemi se rapprocher peu à peu de l’immeuble d’Éléa… Quand le danger sonnera à sa porte, pourra-t-elle s’en sortir ?

Plongez dans un univers quasi apocalyptique, où l’obscurité et la poussière se mêlent pour vous faire suffoquer.

 

mon avis personnel:

Un roman que je ne peux dire si je l'ai aimé ou pas. Pourquoi ? Car ça part dans tous les sens.

On a notre personnage central Elea, et beaucoup (trop) d'autres qui gravitent autour d'elle, ce qui fait que souvent je ne savais plus qui était qui. Donc il y a une guerre, on comprend mondiale, pourquoi ? ça c'est le mystère non résolus. Puis un but: qu'elle puisse récupérer ses enfants.

Seulement l'auteur, nous parle de beaucoup de chose et souvent de n'importe quoi. Je m'explique, prenons le cas de Billy Hanes, déjà son langage comme la plupart de ceux de la meute, un langage de cité, hachée, ou la moitié des mots et du vocabulaire manquent. On nous le fait arriver après plusieurs chapitres, de je ne sais d'où, il arrange les choses, entre guillemet, puis on parle d'un coup de son passé, du présent, puis on comprend qu'on est dans sa tête, ces délires, mais en même temps on nous raconte que Diane (pourquoi comment ben on sait pas) est venue le soigner, puis ça repart dans sa tête, bref on suit son délire tout en suivant la vie des autres, et au final, ça n'apporte pas grand chose au livre.

Puis on a souvent ce rapport à la musique, on se croirait à un opéra, avec plusieurs danseurs et un chef d'orchestre, on en voit partout, avec un central, on suit la danse, mais d'un coup le chef d'orchestre s'emballe et tout part dans tous les sens...

Ensuite, on a la guerre. Les gens la vive, sans comprendre pourquoi, d'où ça a commencé ? Harris en aura payé de sa vie pour vouloir comprendre, il est mort en l'écrivant... Par moment on nous donne des bribes, c'est d'ailleurs là qu'on situe l'époque futuriste. Ce serait dû aux écologistes qui seraient aller trop loins ? Une histoire de secrets cachés, d'extraction de minerai pour la création de téléphone aux dépend d'africains ? Bref pleins de suppositions. Je pense que l'auteur veut nous montrer que toutes les guerres sont absurdes. On ne sait jamais comment ça début, et pourquoi ça continue, le but recherché. De plus on prend les même et on recommence comme en 40 (leur immeuble 46 un hasard ? Lien avec la fin de la guerre et le début d'autre caché comme la Rda Rfa ? L'astasie ? La guerre froide ? La guerre d'Algérie ?). Beaucoup de similitude avec ce qui s'est passé dans ces années.

 

Donc pour tout ça je ne sais pas, si j'ai aimé ou pas, je pense qu'un peu plus d'ordre aurait été super, car j'ai souvent perdu le fil, me suis perdue, et dû relire car je ne savais plus ce que je lisais. Je me suis accrochée pour lui donner une chance car une trame qui vaut le coup, mais trop de déballage, d'histoires. 

Publié dans coin lecture

Partager cet article

Repost0

coin lecture: Tu me trouveras au bout du monde de Nicolas Barreau

Publié le par ynomra

bonjour bonjour

000

voici la suite, avec le roman d’un auteur que je ne connaissais pas Nicolas Barreau

 

 

 

résumé:

 

Jean-Luc Champollion, galeriste parisien, s'était promis de ne plus jamais écrire une seule lettre d'amour depuis une terrible déception à l'adolescence. Pourtant, lorsqu'il en découvre une dans sa boîte à lettres, intrigué, il ne peut s'empêcher d'y répondre. Une relation épistolaire nourrie naît alors entre le jeune homme et l'énigmatique Principessa. Mais cette dernière sait ménager le suspense, et l'entraîne dans un jeu de piste amoureux avant d'accepter de se dévoiler en chair et en os. Pris au jeu de ce tendre duel, Jean-Luc s'enflamme. Qui est donc cette femme qu'il imagine sans la voir, qu'il comprend sans la connaître ? Comment la convaincre de se livrer ? Devra-t-il aller jusqu'au bout de la terre pour la tenir enfin serrée dans ses bras ? Nicolas Barreau est incontestablement un maestro de la comédie romantique. Multipliant les fausses pistes et les contretemps, le lecteur mène l'enquête tambour battant aux côtés du héros. Un roman rafraîchissant et teinté d'humour où nous découvrons deux personnalités attachantes, autour desquels gravite une galerie de personnages secondaires savoureux. Tu me trouveras au bout du monde est un pur moment de plaisir. On en redemande !

 

mon avis personnel:

 

Une petite découverte, faite dans les boîtes à livre, pour mon plus grand plaisirs. Je ne connaissais pas l'auteur et j'ai été agréablement surprise. J'aime beaucoup son style d'écriture, fluide, frais, qui nous donne toujours envie d'en savoir davantage.

C'est rare que je lise un livre avec personnage principal un homme, surtout dans ce style de roman. Jean Luc Champollion, galeriste, déçu par une fille dans sa jeunesse renonce à la prise, au lettre, aux échanged, mais une mystérieuse Principessa va lui redonner l'envie de s'y plonger. S'en suis un échange de correspondance entre un mélange du 18 ème et 21 ème siècles.

Même si on peut facilement découvrir qui est l'auteur de ces lettres, l'auteur fait tout pour essayer de tendre des pièges, ainsi que pour son personnage qui jusqu'à la fin cherchera son Cyrano.

Jolie roman, qui m'a fait découvrir un nouvel auteur 

Publié dans coin lecture

Partager cet article

Repost0

coin lecture: ça peut pas rater de Gilles Legardinier

Publié le par ynomra

bonjour bonjour

 

voici mes dernières lecture, dont celle de Gilles Legardinier, un auteur que j'aime beaucoup.

 

 

résumé:

 

J'en ai ras le bol des mecs. Vous me gonflez ! J'en ai plus qu'assez de vos sales coups ! C'est votre tour de souffrir ! 
Marie pensait avoir trouvé l'homme de sa vie, jusqu'à ce que son couple implose de façon brutale et scandaleuse. 
Anéantie, elle prend une décision sur laquelle elle jure de ne jamais revenir : ne plus faire confiance aux mâles et surtout, ne plus rien leur passer. 
Ni dans sa vie privée, ni au travail. On remet les compteurs à zéro. On renverse la vapeur. La gentille Marie est morte, noyée de chagrin. À présent, c'est la méchante Marie qui est aux commandes.
Marie est remontée comme un coucou. Marie ne croit plus à l'amour, ce mirage source de tous les malheurs des femmes.
Mais voilà, Marie a du cœur, une famille, des amies aussi tordues qu'elle et une soif de vivre qui n'a pas fini de la précipiter dans des plans impossibles. Et si, au-delà de ses illusions perdues, il était temps pour elle de découvrir tout ce qui vaut vraiment la peine d'être vécu ?

 

mon avis personnel:

 

 

Encore un magnifique roman de Gilles Legardinier. On y retrouve son peps, il a une façon de nous faire rentrer dans l'histoire dont je suis fan. Dès les premières lignes, on accompagne Marie, on ressent ses émotions, on comprend ses sentiments, ses pensées, on est avec elle, même si on ne la connaît pas encore.

Dans ce roman on rencontre donc notre héroïne au limite de ce qu'elle peut endurer . On va l'a voir sombrer, avancer, devenir la femme forte qu'elle mérite, que toute femme mérite d'être.

De plus de nous révéler qu'à la fin l'auteur du courrier, permets de faire de nombreuses suppositions, qui nous laisse toujours en alerte tout au long de l'histoire, on ne se l

Une histoire qui ne manque pas de rebondissements, je n'avais pas autant ris avec un roman depuis longtemps. C'est frais, remplis d'humour, ça fait du bien.

J'adore Gilles Legardinier, et je suis toujours ravie de ces romans, il sait dépeindre les femme, comme une femme, sans être dans des clichés. Je suis fan, merci de nous faire vivre de si belles aventures

Publié dans coin lecture

Partager cet article

Repost0

coin lecture: Les Orangers de Versailles de Annie Pietri

Publié le par ynomra

bonsoir

 

merci à Babélio de m'avoir permise de découvrir mon premier livre audio

 

 

résumé:

 

Le destin hors du commun d'une fille de jardinier qui, au temps de Louis XIV, est choisie pour entrer au service de la mystérieuse marquise de Montespan.
Marion, grâce à un don inné pour la composition de parfums, réussira à élever son rang, et à gagner la confiance du roi en personne malgré un parcours semé d'embûches.
Avec pour toile de fond le majestueux château de Versailles, ce roman, à la fois historique et romanesque, est servi par un style simple et élégant.
Une histoire sensible et une héroïne attachante qui feront sans aucun doute vibrer le jeune lecteur, à partir de 10 ans, en le plongeant dans une époque cruelle et forte en rebondissements. --Isabel Soubelet

 

mon avis personnel:

 

mon premier livre audio, et j’avoue avoir été agréablement surprise. notamment par le fait qu'à chaque chapitre, l'on entend une mélodie de Versailles, ce qui nous plonge directement dans ce siècle.

L'histoire de Manon, cette petite parfumeuse au service d'Athénaïs de Montespan est vraiment mignonne, je dirai trop belle, mais nous plonge dans les secret de Versailles, avec ces conspirations, ces personnages emblématiques de ce siècle, l'affaire des poisons, et les messes noires de la Voisin.

Pour un livre de catégorie Jeunesse, je trouve que rien n'a été épargnée, entre l'humiliation de Marie, les complots d'Athénaïs, et les dire sur les messes noires, c'est assez explicites, et peut très bien être lu par des fans de cette époques, quelques soit l'âge.

De plus l'histoire de la fabrication des parfums, rajoute un côté botanique, documentaire assez agréable.

Après, c'est très mignon et la fin, surotut à cette époque aurait fini pour Manon comme pour la Desoeillets, voir pire, vue que les parfumeurs étaient considérés comme des magiciens en direct avec le diable. Pas très réaliste mais bon c'est pour des enfants.

En tout cas le côté audio m'a beaucoup plu, la conteuse a su me longer dans le roman, en faisant les voix, mettant l’intonation etc... merci pour cette découverte.

Publié dans coin lecture

Partager cet article

Repost0

coin lecture: VIRTUELS de Rodolphe Le Dorner

Publié le par ynomra

Bonjour

 

Merci aux Editions Librinova de m'avoir permise de découvrir ce roman, premier tome d'une bonne série.

 

 

Résumé:

 

3 juillet 2076, soir de l’Événement. Alors que plus d’un milliard d’individus virtualisés, les virtels, assistent à la cérémonie d’ouverture des Jeux Olympiques de Paris, un dysfonctionnement majeur survient, les empêchant de se débrancher de leur projecteur.

 

Piégés dans ce monde irréel qu’ils nomment Edenya, les virtels ne tardent pas à s’affronter : ceux qui veulent rentrer s’opposent à ceux voulant rester. L’un des leaders, Elias, aurait même mis au point un plan bloquant tout le monde à Edenya. Pour l’empêcher de le mettre à exécution, Quentin se lance dans une véritable course contre la montre tandis que dans le monde réel, sa femme Léonie mène une chasse à l’homme pour retrouver Sergei Ismanov, le créateur du projecteur virtuel, introuvable depuis le soir de la catastrophe…

 

Mon avis personnel:

 

 

Un premier tome prenant et captivant. Une histoire de science fiction, qui pourrait nous amener au réel.

Le concept d'assister à un évènement en virtuel pour éviter un éventuel attentat et rester bloqué à l'intérieur du système, voilà ce que nos personnages principaux vivent.

On suit Quentin, Leonie, Rachel, et Lisa et Annabelle, et Elias. Un peu compliqué d'avoir plusieurs personnages principaux, mais ça permet de voir l'histoire sous différents angles.

On a donc ceux qui sont bloqués de puis 10 ans, mais pensent 1 an max, et Léonie, la copine de Quentin qui elle cherche à tout prix à le sauver,

On découvre dans ce livre, une vérité sur l'utilisation du virtuel. Comme quoi on y est pas préparé. Souvent des nouveautés sont lancés mais sans aucun recul et comme le Titanic, tous les soucis ne sont pas soulevés au lancement du produit. Car le profit en premier, l'humain au dernier plan. Voici notre monde.

Dans ce roman ce qui est dingue, c'est que les Virtuels vont recréer ce procédé du moi d'abord. Ils recomment avec Edenya et nous fond le coup de la pomme. Au lieu de reprendre un paradis: des dissensions, des castes, encore et toujours le même procéder. Même dans un univers virtuel, l'homme reste l'homme: égoïste.

Ils fond miroiter un concept de vie éternel, mais pas au dépend des riches ou des pauvres, car dans cette réalités entre guillemet, ce sont au dépend des moins intelligents, en se servant de leur vitalité comme moteur.

Un bon roman bien conçu, je ne m'attendais pas à la tournure des choses, et encore moins du fait que se soit un tome 1. Hâte de découvrir la suite.

 

Publié dans coin lecture

Partager cet article

Repost0

coin lecture: le jeu du maître, la révolution (tome 2) de James dashner

Publié le par ynomra

bonjour bonjour

 

mon dernier ebook, après la lecture du tome 1, j'ai foncé sur le tome 2 Peut-être que je n'aurai pas dû tout de suite

 

 

résumé:

 

Michael a survécu de justesse. Mais c'était la seule façon de trouver le cyber-terroriste Kaine, et de sécuriser le Sommeil. La vérité à propos de Kaine est plus complexe que prévu et plus terrifiante encore : il est une Tangente, un programme informatique doué de sens. L'achèvement 
du Sentier par Michael était la première étape pour lui permettre d'accomplir son projet diabolique : coloniser tous les hommes en remplaçant leur esprit humain par un esprit virtuel ! Et la prise de contrôle a déjà commencé... Michael parviendra-t-il une fois encore à ralentir cette machination infernale ?

 

mon avis personnel:

 

j'ai trop adhéré au premier que j'ai foncé sur le second tome, et je n'aurai pas dû. Pourquoi? e rythme s'est tout de suite relâché.

 

Après un cliffingger de folie, on se retrouve avec la suite au même endroit, mais pendant une plombe. C'est très en longueur, et assez farfelu... Car même si j'aime beaucoup mes amis, attention SPOILER: salut je suis ton ami, j'étais une Tangent mais me voilà et grâce à moi tu vas être dans la panade... Ok, ben moi je suis Sarah, j'appelle la police et puis voilà, c'est très cliché, de l'amitié inébranlable.

 

Oui ce n'est pas la réalité, c'est un peu le thème principal, mais bon, dans le labyrinthe, il y avait un certain sens de l'humain, quoique... A part çà trop déçu de la longueur, l’auteur nous a tellement habitué à mieux, avec sa première trilogie, le rythme était présent, sans temps mort, là vous n'aurait la réelle action qu'au trois dernier chapitre... Et le pire on n'en sait toujours pas plus.

 

réalité, fiction, imagination, Matrix??? Il y a de quoi se poser la question. surtout qu'avec un titre pareil, on s'attend à une vrai bousculade, de vrai révélation, et ben non, il retourne dans le sommeil, subisse des épreuve dans le sommeil et la veille ou le sommeil??? Bref à la fin on ne sait plus. En gros ils fond une partie de jeu vidéo totalement en beugg et voilà...

 

Bon je vais attendre pour lire la suite, peut être que je retrouverai de la motivation.

Publié dans coin lecture

Partager cet article

Repost0

coin lecture: La perle du sud de Linda Holeman

Publié le par ynomra

bonjour bonjour

 

un roman que j'ai terminé cet été, trouvé dans la boite à livre, j'aime beaucoup ce concept, cela permet un échange et encourage la lecture

 

 

 

résumé:

 

Lorsque Sidonie apprend à Étienne, son amant, qu’elle est enceinte, ce dernier s’enfuit à Marrakech, la ville où il a grandi. Décidée à comprendre, la jeune femme va tenter de le rejoindre. Mais dans cette ville inconnue, Manon, la sœur d’Étienne, veille, bien décidée à laisser dans l’ombre un terrible secret familial…

 

mon avis personnel:

 

 

Un roman découverte du Maroc, notamment Marrakech au début du 20 eme.

L'aventure de Sidonie dans ce pays, et pour le moins curieux, et même si l'auteur c'est beaucoup renseigné, ça fait bizarre, de voir une femme seul dans les années 30, pouvoir vivre ainsi, en femme libre, alors que la liberté de la femme est parue bien plus tard et encore.

En tout un cas, un beau roman, qui montre différentes cultures, un pays attirant mais dangereux, car la nature fais sa loi.

L'auteur a su décrire les passages, que l'on s'y croit, on sent les épices, la chaleur, on aimerait y être.

L'histoire est un peu longue et tiré par les cheveux pour ma part, et je pense qu'il aurait mieux fallu y mettre à une autre époque, en tout cas on s'attache aux personnages, et le coté documentaire est très plaisant.

Publié dans coin lecture

Partager cet article

Repost0

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>