Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

folie des flamant rose (crochet, broderie, collier ethnique tout y passe)

Publié le par ynomra

bonjour

 

ma maman s'est amourachée de ce jolie volatile et je n'ai pas résisté à lui faire plaisirs avec pleins de loisirs créatifs différents

 

amigurumi flamant rose au crochet, pour le tuto de ce flamant rose, voir ce lien: https://www.ravelry.com/patterns/library/roy-the-flamingo

 

 

 

flamant rose marque page au crochet

 pour ce marque page flamant rose voir ce lien:

https://lasourisauxpetitsdoigts.blogspot.fr/2017/07/marque-page-flamingo-le-tuto.html?m=1

 

 

collier ethnique flamant rose, avec perle de rocaille et fille de fer

 

 

 

broderie au point plat, flamant rose origami, pour celui-là j'ai juste tracé un flamant origami trouvé sur le net, et j'ai remplis au point plat mes formes géométriques :)

pour le modèle:

http://www.ambiance-sticker.com/sticker-origami-flamant-rose-xml-420_369_3345-19567.html

 

 

biz biz

 

Publié dans crochet

Partager cet article

Repost0

coin lecture: Zoo de James Patterson

Publié le par ynomra

bonjour bonjour

 

voici mon dernier roman en date, Zoo de James Patterson, la série m'a beaucoup plu, du moins la première saison et avec la saison deux, que je n'ai pas trop compris, j'ai voulu lire le roman, et on devrait toujours lire le roman au lieu de voir le film ou la série 

 

 

 

 

résumé:

 

À Los Angeles, deux lions dévorent leur gardien. Dans l'État de New York, des chasseurs sont tués par des ours bruns. En Inde, un éléphant piétine à mort son cornac…
Partout, les bêtes, sauvages et domestiques, se montrent brusquement d'une agressivité inouïe à l'encontre d'une espèce bien particulière : l’homme.
Seul Jackson Oz, docteur en biologie à l’université de Californie, a conscience de la menace : l'humanité court à sa perte. Bientôt la Terre ne sera plus qu'un vaste zoo sans cages, dont les animaux auront pris le contrôle.
Numéro un mondial du suspense, James Patterson délaisse le temps d'un roman ses intrigues policières pour nous livrer un thriller apocalyptique.

 

mon avis personnel:

 

 

Après la série, j'ai été attiré par le livre, pour voir comment l'origine a été transposé à l'écran.

 

Comme d'habitude, le livre est beaucoup mieux. Pas que je ne soit pas fan de la série, du moins de la première saison. Le livre peut être lu, sans que l'on regarde la série et vice-versa, car elles n'ont aucun rapport entre elle, à part trois choses: La rébellion inexpliqué des animaux, Oz et Chloé. C'est tout, et encore ces trois choses n'ont aucun rapport avec la série.

 

Oz est un chercheur, bloggeur un peu foldingues du fait qu'on ne le croit pas: Un mélange entre Jamie et Mitch. Chloé, elle est brune, et chercheuse en biodiversité point. Et les animaux: Leur rébellion envers les humains, ne touche quasi que les mâles, les femelles disparaissant, et ça ne mute pas pour rendre les hommes en zombie. Là le phénomène est "logique" entre guillemet.

 

Mais bon je ne vais pas vois raconter le livre. Livre qui se lit très bien. Les chapitres court sont comme des scènes à l'écran, chaque chapitre contient une explication, on sent le suspense et on continue la lecture avec l'envie d'en apprendre toujours plus.

 

Bien écris et prenant je recommande vraiment sa lecture, qui apporte beaucoup, et plus que la série, qui au final reste un mélodrame paranormal qui plait plus que la réalité qui dérange et fait que la fin du roman était couru d'avance.

 

Publié dans coin lecture

Partager cet article

Repost0

coin lecture: L'Eté où maman a eu les yeux verts de tatiana Tibuleac

Publié le par ynomra

bonjour bonjour

 

Merci à Babélio et aux Editions des Syrtes de m'avoir permise de découvrir ce roman en avant première, roman que vous pourrez retrouver à sa sortie le 12 avril 2018

 

 

 

 

 

résumé:

 

Croqué avec des traits stylistiques d'une violence éclatante, d'une beauté effarante, L’Été où maman a eu les yeux verts est le portrait d'une mère laide que la dernière saison de sa vie, passée aux côté d'un fils rebelle, transfigure et rend gracieuse.
Le lecteur découvre l'histoire de cette famille ordinaire aux origines polonaises, installée en Angleterre et transplantée pour un été dans le nord de la France, comme s'il devait composer petit à petit l'image terrifiante et fascinante d'un puzzle. Chaque chapitre est une petite pièce en soi, brève, autonome, concrète et poétique, presque indifférente au voisinage des autres morceaux.
Forte en jeux de séduction façon trompe-l’œil, Tatiana Tibuleac sait peindre en filigrane la rage qui s'adoucit, sans diminuer pour autant la tension de l'écriture, sans édulcorer ni le sort des personnages ni les mots qui la disent. c'est le charme âpre de cette jeune écrivaine déjà mûre, séduisante dès ses première lignes.
Cristina Hermeziu

 

mon avis personnel:

 

Un roman étrange, où l'on ne sait dire si on l'aime ou pas. L'auteur nous conte une histoire dont on connaît la fin dès le début, mais nous en explique les raisons.

 

Je ne peux pas dire si j'ai apprécié Alesky ou pas. Par moment, je le détestais, puis le plaignais et l'aimais… on passe comme lui par plusieurs états.

Le livre est surprenant de part son style d'écritures, poème, romance, journal intime, on ne peut qualifier le style. De plus les chapitres sont comme des pensées, posaient ici et là, sans ordre ni liens entre eux.

 

Oui on peut dire que l'on est dans le cerveau d'Alesky, le cerveau d'un homme brisé, privé d'amour, mais qui l'a rencontré ce fameux été. Le cerveau d'un fou, qui cherche à guérir.

 

On a pas d'ordre dans ce roman, tout y passe, le passé, présent, futur, on ne sait plus à quelle époque on se situe, ni l'intérêt du passage sur le moment.

 

Il faut suivre et s'accrocher tout au long du roman. Des passages sont dures voir cruels, mais voir se cheminement dans son esprit torturé, cette étincelle de vie et d'amour se rallumer, puis s'éteindre, c'est beau, et on veut continuer se cheminement, même si notre compagnon nous fait peur.

 

 

L'auteur nous emmène dans une histoire difficile, où un été à éclairé la vie du personnage, où une simple maison avec des moments simples on réussit à guérir des plaies suintantes, même si la mort l'a emporté, cette été lui aura donné un moment de guérison.

 

Publié dans coin lecture

Partager cet article

Repost0

coin lecture: Hors piste par ADRIANSEN Sophie

Publié le par ynomra

bonjour bonjour

 

Merci aux éditions Slalom et à Netgalley de m'avoir permise de découvrir la suite des histoires de Marion de ADRIANSEN Sophie.

 

 

#Sophieadriansen #NetGalleyFrance

 

résumé:

 

Marion, l’héroïne des Grandes jambes, a grandi et se retrouve en colonie de vacances dans une station de ski. La particularité de cette colo : interdiction d’utiliser son portable. Ce qui s’annonce comme une punition pour l’adolescente va lui permettre de se connecter à la « vraie vie » et d'élargir son horizon à travers des rencontres aussi étonnantes qu’enrichissantes.

 

Une semaine de colo de ski sans téléphone portable ! Voilà ce qui attend Marion. Comment survivre à cette épreuve ? Impossible de tenir une semaine sans contact avec ses amis !

À moins de rencontrer une étonnante camarade, des garçons mystérieux, des animateurs survoltés et de vivre la colo de toutes les expériences, en dehors des sentiers balisés…

Et si un tel programme parvenait à lui faire oublier totalement le collège… et même Grégory ?

 

mon avis personnel:

 

On retrouve Marion, dans un autre moment de sa vie, elle a grandit et doit aller en colo au ski. Elle en a pas envi car elle quitte ses amies, son portable, sa famille, seule avec des personnes et un endroit qu'elle ne connaît pas. Et pourtant cette semaine sera un tournant dans sa vie, la petite fille qui n'a pas confiance en elle, va découvrir que finalement elle peut entreprendre beaucoup de chose.

 

Une bien belle suite qui j'espère en apportera une prochaine.

 

Dans ce roman on prouve que se couper de la technologie est possible et surtout indispensable pour les jeunes, de vivre, de faire des rencontres et de se parler. Sans cette interdiction Marion serait restée collée à ses soucis, ses envies passées; là elle sort de sa coquille. Comme le dit le titre: Hors piste!, elle sort de ses sentiers.

 

De plus on découvre des choses comme elle, les paysages, le ski, la vie en colo et une playlist que je n'aurai pas forcément écoutée, mais j'aurai eu tord.

 

 

Merci pour cette jolie histoire.

 

 

Publié dans coin lecture

Partager cet article

Repost0

coin lecture: J'ai 9 mois pour être maman de Maylis Poujade

Publié le par ynomra

bonjour bonjour

 

Merci aux éditions Libronova de m'avoir permise de découvrir ce e-book de Maylis Poujade

 

 

 

résumé:

 

"Je m’appelle May, j’ai vingt-sept ans et suis de nature plutôt calme. Du moins c’est ce que je pensais jusqu’à ce que je tombe enceinte. Mille et une questions se sont alors bousculées : comment se passe une grossesse ? comment préparer l'arrivée du bébé ? par où commencer ? que ressent-on le jour J ? suis-je vraiment prête ? 

Maman. Un mot qui prend tout son sens, un événement marquant dans la vie d’une femme mais pas simple à gérer lorsqu’on n’y connaît rien. Quoi qu’il en soit il va bien falloir assurer ce rôle important qui m’est totalement inconnu. Dans mon cas, ces neuf mois ont commencé comme ça…"

mon avis personnel:

 

Roman ou plutôt nouvelle assez courte, 60 pages; une histoire mignonne, qui ressemble plus à un livret sur comment se passe une grossesse.

On a May et Yann, un couple qui veulent avoir un enfant. Après la nouvelle, on suit May dans sa grossesse, avec les explications, assez courte de comment, pourquoi, où… puis vient accouchement, idem on suit, jusqu'à la naissance, et voilà terminé.

Sympa, mais ça reste un livret pour jeunes mamans qui veulent savoir comment ça se déroule. Puis pour la fin, on a un remake de la série Baby Boom.

 

Ça manque de profondeur, dommage, car très bien écrit, on ressent les sentiments de May. Mais j'en attendais beaucoup plus, plus de détails, une histoire plus élaborée.

Publié dans coin lecture

Partager cet article

Repost0