Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

coin lecture: Les Orangers de Versailles de Annie Pietri

Publié le par ynomra

bonsoir

 

merci à Babélio de m'avoir permise de découvrir mon premier livre audio

 

 

résumé:

 

Le destin hors du commun d'une fille de jardinier qui, au temps de Louis XIV, est choisie pour entrer au service de la mystérieuse marquise de Montespan.
Marion, grâce à un don inné pour la composition de parfums, réussira à élever son rang, et à gagner la confiance du roi en personne malgré un parcours semé d'embûches.
Avec pour toile de fond le majestueux château de Versailles, ce roman, à la fois historique et romanesque, est servi par un style simple et élégant.
Une histoire sensible et une héroïne attachante qui feront sans aucun doute vibrer le jeune lecteur, à partir de 10 ans, en le plongeant dans une époque cruelle et forte en rebondissements. --Isabel Soubelet

 

mon avis personnel:

 

mon premier livre audio, et j’avoue avoir été agréablement surprise. notamment par le fait qu'à chaque chapitre, l'on entend une mélodie de Versailles, ce qui nous plonge directement dans ce siècle.

L'histoire de Manon, cette petite parfumeuse au service d'Athénaïs de Montespan est vraiment mignonne, je dirai trop belle, mais nous plonge dans les secret de Versailles, avec ces conspirations, ces personnages emblématiques de ce siècle, l'affaire des poisons, et les messes noires de la Voisin.

Pour un livre de catégorie Jeunesse, je trouve que rien n'a été épargnée, entre l'humiliation de Marie, les complots d'Athénaïs, et les dire sur les messes noires, c'est assez explicites, et peut très bien être lu par des fans de cette époques, quelques soit l'âge.

De plus l'histoire de la fabrication des parfums, rajoute un côté botanique, documentaire assez agréable.

Après, c'est très mignon et la fin, surotut à cette époque aurait fini pour Manon comme pour la Desoeillets, voir pire, vue que les parfumeurs étaient considérés comme des magiciens en direct avec le diable. Pas très réaliste mais bon c'est pour des enfants.

En tout cas le côté audio m'a beaucoup plu, la conteuse a su me longer dans le roman, en faisant les voix, mettant l’intonation etc... merci pour cette découverte.

Publié dans coin lecture

Partager cet article

Repost0

coin lecture: VIRTUELS de Rodolphe Le Dorner

Publié le par ynomra

Bonjour

 

Merci aux Editions Librinova de m'avoir permise de découvrir ce roman, premier tome d'une bonne série.

 

 

Résumé:

 

3 juillet 2076, soir de l’Événement. Alors que plus d’un milliard d’individus virtualisés, les virtels, assistent à la cérémonie d’ouverture des Jeux Olympiques de Paris, un dysfonctionnement majeur survient, les empêchant de se débrancher de leur projecteur.

 

Piégés dans ce monde irréel qu’ils nomment Edenya, les virtels ne tardent pas à s’affronter : ceux qui veulent rentrer s’opposent à ceux voulant rester. L’un des leaders, Elias, aurait même mis au point un plan bloquant tout le monde à Edenya. Pour l’empêcher de le mettre à exécution, Quentin se lance dans une véritable course contre la montre tandis que dans le monde réel, sa femme Léonie mène une chasse à l’homme pour retrouver Sergei Ismanov, le créateur du projecteur virtuel, introuvable depuis le soir de la catastrophe…

 

Mon avis personnel:

 

 

Un premier tome prenant et captivant. Une histoire de science fiction, qui pourrait nous amener au réel.

Le concept d'assister à un évènement en virtuel pour éviter un éventuel attentat et rester bloqué à l'intérieur du système, voilà ce que nos personnages principaux vivent.

On suit Quentin, Leonie, Rachel, et Lisa et Annabelle, et Elias. Un peu compliqué d'avoir plusieurs personnages principaux, mais ça permet de voir l'histoire sous différents angles.

On a donc ceux qui sont bloqués de puis 10 ans, mais pensent 1 an max, et Léonie, la copine de Quentin qui elle cherche à tout prix à le sauver,

On découvre dans ce livre, une vérité sur l'utilisation du virtuel. Comme quoi on y est pas préparé. Souvent des nouveautés sont lancés mais sans aucun recul et comme le Titanic, tous les soucis ne sont pas soulevés au lancement du produit. Car le profit en premier, l'humain au dernier plan. Voici notre monde.

Dans ce roman ce qui est dingue, c'est que les Virtuels vont recréer ce procédé du moi d'abord. Ils recomment avec Edenya et nous fond le coup de la pomme. Au lieu de reprendre un paradis: des dissensions, des castes, encore et toujours le même procéder. Même dans un univers virtuel, l'homme reste l'homme: égoïste.

Ils fond miroiter un concept de vie éternel, mais pas au dépend des riches ou des pauvres, car dans cette réalités entre guillemet, ce sont au dépend des moins intelligents, en se servant de leur vitalité comme moteur.

Un bon roman bien conçu, je ne m'attendais pas à la tournure des choses, et encore moins du fait que se soit un tome 1. Hâte de découvrir la suite.

 

Publié dans coin lecture

Partager cet article

Repost0